Petit manuel pour les mamans non sportives

Bon, autant l’avouer maintetant, je n’ai jamais été sportive…c’est le moins que l’on puisse dire. Alors, quand ma fille de 5 ans a commencé la gym à Bruges en 2006, je me suis tout de suite dit : “si elle tient de moi, je lui donne une saison, et l’an prochain ce sera piano ou flute !”. Elle doit tenir de son père car en 2010, elle rempile pour une 5° saison.

En fait, au fil de ces 4 ans j’ai compris beaucoup de choses sur l’univers du sport :

d’abord, bien sûr, il y a le  stress des “compét”  (attention : ne surtout pas dire compétition, ça fait ringard, un peu comme on dit un “justau” en aucun cas un justaucorps). Et dans ce stress, le plus grand de tous n’est pas “j’espère que je ne vais pas tomber de la poutre”, mais plutôt “comment je vais saluer le juge, est-ce que je le fait bien là maman ?”.

et puis des fois il y les défaites : trop de chutes, les autres sont trop fortes, trop fatiguées, trop froid etc…et les retours ronchons du dimanche soir dans la voiture.

mais aussi il y a les victoires, les coupes, les médailles, les petites qui courrent partout, les entraineurs qui insistent pour prendre encore des photos, avec la coupe, sans la coupe, en tirant la langue, en souriant….pendant que les parents s’impatientent “on est très fiers d’elles, mais là faudrait penser à rentrer on est juste à 400 kms de Bordeaux  et il est 17h !!”

et puis surtout il y l’équipe et les entraineurs. On donnerait tout pour elles. Les copines de gym, celles que l’on voit 2 ou 3 fois par semaine (suffisament pour être les meuilleures amies du monde, pas assez pour se disputer). Celles que l’on invite à son anniversaire, celles que l’on console quand elles n’arrivent pas à faire un élément, celles qui nous consolent aussi…Et les entraineurs : tour à tour grandes soeurs, modèles, maitresse, mamans, confidentes….

Enfin, il y a les étoiles dans les yeux des parents de voir ces bouts de chou, hautes comme 3 pommes monter sur un podium…Bref, je comprends mieux ce plaisir permanent de se rendre au gymnase, semaine après semaine. Bref, pour une fois je suis contente que ma fille ne tienne pas de moi !

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • BROUCA on 26 novembre 2010 at 14 h 26 min

    Magnifique article “maman non sportive” mais peut-être “pastèque” non?
    Tout est tellement vrai dans cet article sans oublier bien sûr les parents…car n’oubliez pas chers parents que ce qui fait aussi une bonne équipe ce n’est pas uniquement vos enfants et leurs entraineurs mais aussi des parents dévoués et présents…quoi de mieux comme motivation pour vos chérubins?

    • Fiette on 30 novembre 2010 at 21 h 55 min

    Trés Bel article “maman pasteque non sportive”

    En effet l’équipe est importante les entraineurs aussi mais ce qui je pense est le plus important ce qui permet que le sport devienne une passion ce sont les parents ils représentent la cerise sur le gateau. Oui pour faire de la gym il suffit de quelques enfants et d’au moins un entraineur mais quand les parents sont là tout change ce n’est plus un simple sport du mercredi aprés midi..

    Les parents qui sont prés à tout pour voir aussi bien le sourir de leur fille lorsqu’elle monte sur la première marche du podium mais également de trouver les mots pour les remotivés quand il y a des défaites pour faire rire les entraineurs quand ils sont parfois déçut! Les parents qui savent faire d’une simple Compet au bout de la France un week end inoubliable plein de souvenir.

    Puis vos enfants sont si fière de pouvoir montrer ce qu’ils savent faire car à l’entrainement vous n’etes pas la vous ne voyez pas, seule au compétition vous pouvez vraiment voir tout leur travail. Et le plaisir qu’elles ont en rentrant sur le plateau de Compet et en voyant les parents crier leurs noms, les encourager, les applaudir… mais il n’y a pas que les compétitions!!

    Moi aussi en 5 ans j’ai appris énormément de chose une complicité une confiance avec les jeunes mais également un soutient avec les parents et que lorsqu’on se donne a fond aussi bien les entraineurs les enfants et les parents on donne naissance à une grande famille!!

    • fabienne on 6 décembre 2010 at 21 h 41 min

    Quel article encourageant “maman non sportive” pour les entraîneurs et les bénévoles qui n’ont pour but que de faire apprécier le sport à nos petits quelque soit leur niveau.Quel bonheur de les voir s’éclater dans des activités avec la complicité de leurs parents.Je peux vous assurer que vos heures passées en compétition seront récompensées par le souvenir que votre pitchoune gardera quand elle sera grande et vous remerciera de lui avoir permis de connaître des émotions et des moments inoubliables.

    • BROUCA on 23 décembre 2010 at 15 h 23 min

    Et quelle famille!!!!
    Aussi bien nos filles que nous parents, nous n’envisageons plus de faire un déplacement les uns sans les autres, une soirée bien arrosée…ou pas.
    Que de souvenirs sont en train de se créér pour nos enfants…que du bonheur.
    Alors n’hésitez plus chers parents et lancez-vous à votre tour dans l’aventure.
    Bonnes fêtes à tous.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Spam protection by WP Captcha-Free